Information

Points de vente

Agenda

Mots-clés

Livre d'or ( 3 )

Message par Océane
Océane
C'est toujours un bonheur de tomber sur le stand de la Chaudasse lors de certains événements ! Et ...
30-10-2017
Message par Un Steward Urbain de Mons
Un Steward Urbain de Mons
Lors de l'événement d'Halloween à Mons, le stand des Breuvages de la Chaudasse était présent, j ...
29-10-2017
Message par MAYENCE
MAYENCE
Ces breuvages sont d'une force gustative introuvable ailleurs ! Que du bonheur.
19-10-2017

Hypocras  Il y a 3 produits.

L’Hypocras : ce qu’on en dit…

Les premières recettes de vin épicé apparaissent à la fin du XIIIe siècle (recettes de claré/ clairet et de piment dans le Tractatus de Modo) ou au début du XIVe siècle (recette de piment dans le Régiment de Sanitat d'Arnaud de Villeneuve). Les recettes de piment sont majoritairement originaires de pays catalans ou...

L’Hypocras : ce qu’on en dit…

Les premières recettes de vin épicé apparaissent à la fin du XIIIe siècle (recettes de claré/ clairet et de piment dans le Tractatus de Modo) ou au début du XIVe siècle (recette de piment dans le Régiment de Sanitat d'Arnaud de Villeneuve). Les recettes de piment sont majoritairement originaires de pays catalans ou de langue d'Oc. À partir de 1390, les recettes de piment sont appelées Ipocras ou Ypocras, probablement en hommage à Hippocrate, et reprennent l'orthographe espagnole « Ipocras ».
À partir du XVIe siècle, le mot est généralement orthographié « Hypocras ».

A l’époque, il était assez difficile, voire impossible, de conserver le vin produit des vendanges bien longtemps… il devenait vite aigrelet. Au bout de quelques mois de conservation et afin de lui donner meilleur goût, les gens du peuple amélioraient leur vinasse en ajoutant du miel ainsi que diverses épices. Il existait autant de recettes que de foyers car chacun fabriquait son Hypocras en fonction des condiments à disposition. Cannelle, miel, gingembre… s'y retrouvent cependant fréquemment… Les classes sociales plus élevées en étaient également friands et cette boisson était très prisée en haut lieu.  Les moyens étant plus confortables, les nobles pouvaient se permettre d’y introduire des épices venues de contrées lointaines et surtout de remplacer le miel par le sucre, considéré à l’époque comme un médicament!

Une des histoires racontées à propos de l’origine du nom explique qu'un un épicier du sud de la France aurait eut l’idée de remplacer le miel par du sucre, considéré à l’époque comme un médicament, et de vanter les vertus des épices utilisées : le gingembre tonifiant et aphrodisiaque, la cannelle antibactérienne, la cardamome digestive et stimulante sexuelle et le girofle antiseptique et cicatrisant. Il « récupéra » le nom du célèbre médecin Hippocrate et vendu ce breuvage comme étant LA boisson miracle qui soigne tous les maux !

Ce que La Chaudasse en dit :

La recette de base m’a été confiée par un ami… Avec le temps, je l’ai adapté à mon idée et quelque peu modifié les dosages. A n’en pas douter mon hypocras est une boisson qui remue le sang et les sens ! Il peut être servi bien frais en apéritif ou encore tempéré (le rouge) en fin de repas, il accompagne avantageusement vos desserts et peut aussi agrémenter vos petits plats ... consultez nos idées recettes !

Détails
Résultats 1 - 3 sur 3.
Résultats 1 - 3 sur 3.